Articles en français

Category
Articles en français, Avant le depart

L’art de la négociation en Chine

Aujourd’hui j’aimerais vous parler de l’art de la négociation en Chine. Dans mon dernier blog sur Shanghai, je vous ai parlé de ces énormes marchés de faux (contrefaçons) où vous pouviez obtenir des très bons produits pour un prix dérisoire. Et bien sachez que ce n’est pas si facile.
Pour obtenir une bonne qualité de tout ce que vous voulez obtenir à un bon prix, vous devez :

  • Avoir l’oeil pour savoir distinguer la bonne de la mauvaise qualité
  • Maîtriser l’art de la négociation locale

Bien entendu, vous pouvez utiliser vos tactiques de négociation uniquement avec des commerçants indépendants en Chine. Premièrement, ces commerçants indépendants sont ouverts à la négociation, ce qui est bon pour vous. Ensuite, ces derniers veulent l’utiliser à leur avantage – alors mieux vaut ne jamais prendre en considération leur première offre. Ces Chinois croient en ce qu’ils appellent “le mythe du riche LaoWai”. Cela signifie que, dans leur esprit, tout étranger qui vient leur acheter quelque chose est un Homme riche dont ils essaient d’obtenir le plus d’argent possible. Mais alors, que pouvez-vous faire?

china fake market
InternChina – Marché de faux

Ne vous sentez pas coupables !

Point primordial, votre état d’esprit doit être clair et concentré. Les gens qui négocient pour la première fois ressentent souvent une forme de culpabilité. Ils pensent qu’ils font quelque chose de mal. Jetez ce sentiment loin et soyez impitoyable, sachez oser ! Rappelez-vous –  Comme tout bon commerçant, tant qu’ils réalisent un profit, ils seront prêt  à vous vendre leurs produits !
Ayez en tête un prix maximal avant de commencer à négocier et ne dépassez pas cette limite. Il y a beaucoup d’étals vendant exactement les mêmes articles. Si vous n’obtenez pas votre prix dans le premier … passez votre chemin et tentez le prochain!

Dans votre esprit, il doit être clair qu’il s’agit d’un jeu pour les deux parties impliquées. Si le vendeur se met «en colère» ou est«triste» continuez de jouer le jeu… cela en fait partie! Même si vous tombez totalement amoureux d’une paire de chaussures ou d’un manteau que vous venez de voir, n’exprimez pas trop d’intérêt et signalez les défauts de l’article. S’il n’y a pas de défauts, inventez-en. Si vous agissez et pensez de cette façon, vous avez l’avantage mental et avez déjà gagné.

shop sleeping
InternChina – Sieste dans un magasin

Le processus de négociation de base

Après quelques “rounds” de négociation avec les vendeurs, il y a une certaine routine que vous allez intégrer et faire évoluer. Fondamentalement, beaucoup de ces processus de négociation se ressemblent  et il y a certains principes très efficaces que vous pouvez utiliser:

  • Quand ils vous disent le premier prix, vous devriez faire semblant d’être choqué. Je prétends n’avoir jamais entendu quelque chose d’aussi ridicule auparavant. De temps en temps, je vais rire sans scrupules devant eux.
  • Laissez ensuite un temps d’attente… ne faites pas une offre pour l’instant, attendez et ils feront une autre offre.
  • Une fois de plus, jouez de vos talents de comédiens et adoptez une mine choquée ou déçue!
  • Après avoir regagné votre mine impassible, faites votre première offre TRÈS faible. À ce stade, le vendeur agira tout aussi choqué que vous et vous dira que c’est en dessous de son prix d’achat. Ne le croyez pas – il s’agit d’une ruse de vendeur.
tailor suit china
InternChina – Chez le tailleur
  • Si vous négociez avec ardeur, vous vous rapprocherez de plus en plus de votre estimation.

Sinon, vous avez encore un joker – le “je m’en vais” (walkaway)! Vous allez résolument faire demi-tour et partir (lentement) de l’étal. Dans la majorité des cas ils crieront et vous courront après en criant ‘ok, ok’, article en main. Ils feront tout et n’importe quoi pour que vous restiez. Et à la fin, ils accepteront votre prix. Vous gagnez … et eux aussi.

Alors allez sur ces marchés et apprenez l’art de la négociation. Et rappelez-vous – c’est juste un jeu !

Aimeriez-vous améliorer vos compétences de négociation tout en faisant un stage à Qingdao? Alors, candidatez maintenant !

Articles en français, Avant le depart

Se rendre dans un hôpital chinois

Personne n’aime tomber malade, encore moins dans un pays étranger. La simple idée d’aller dans un hôpital chinois est assez effrayante: des centaines de personnes, du stress, des files d’attente, des injections chinoises… voilà des pensées négatives qui viennent directement à l’esprit.

InternChina – Hôpital

Le système médical chinois possède des hôpitaux privés et publics. Dans beaucoup de villes, vous trouverez des hôpitaux spécifiquement pour les étrangers où tous les médecins parlent anglais. Ces derniers vous coûteront plus chers qu’un hôpital chinois classique, mais ils restent relativement bon marché. Preuve à l’appui : l’hôpital international de Qingdao coûte environ 20 RMB par visite, l’hôpital chinois environ 5 RMB. La plupart des hôpitaux pratiquent une combinaison de médecine chinoise et occidentale et offrent une gamme complète de services médicaux tels que des examens médicaux, des radiographies, des opérations, des IRM, etc. Dans les hôpitaux chinois, les médecins ne parlent souvent pas anglais, mais auront probablement une bonne maîtrise du vocabulaire et peuvent donc vous donner une vague explication de ce qui ne va pas!

Une semaine après être tombé sur mes genoux sans aucun signe de rétablissement, j’ai succombé à ma douleur et ai décidé qu’il était temps que je visite l’hôpital chinois à Qingdao. Si vous devez aller à l’hôpital, il n’y a vraiment pas besoin de vous inquiéter! Je vais essayer de vous donner une explication simple pour essayer de rendre le processus plus compréhensible pour vous. Je dois dire que quand j’y suis allé, je n’avais absolument aucune idée de ce qui se passait.

Procédure hospitalière classique

Si vous avez un problème grave appelez  directement le 120 – numéro d’urgence des services médicaux! Si c’est moins grave et que vous visitez vous-même l’hôpital, alors faites votre propre chemin.

InternChina – Ambulance

Point rapide :  je conseille de trouver un ami chinois pour vous y accompagner, ou un membre d’InternChina. À moins que votre chinois soit très bon, il est assez difficile de se déplacer dans un hôpital et tout le processus peut être très déroutant! Je m’y suis rendu avec ma mère de famille d’accueil et elle a été extrêmement utile …

1) Arrivée à l’hôpital et inscription (挂号 – gua4hao4). Cela impliquait de payer 10 RMB, en leur donnant mon nom et mon numéro de téléphone. Ils m’ont ensuite donné une petite carte servant pour le suivi. Dites ensuite ce qui ne va pas et ils vous diront où aller, quel spécialiste consulter et vous donneront un billet. (Vous pouvez trouver des expressions “chinglish” dans certains hôpitaux assez amusantes – voir ci-dessous)

InternChina – International “Chinglish”

2) Ce billet aura un numéro, donc une fois dans la bonne zone, attendez que votre numéro apparaisse à l’écran. Parfois, il est préférable d’aller directement leur montrer le billet. Les médecins ont souvent du temps pour nous les pauvres étrangers blessés!

3) Demandez au médecin de vous ausculter ! Dans un hôpital chinois, il est courant d’avoir la salle d’attente dans la même pièce que la salle de consultation. De ce fait vous avez très peu d’intimité. Heureusement pour ma part, l’auscultation avait pour seul objet ma jambe (!).

4) Ils vous diront ensuite ce que vous devez faire, que ce soit d’autres examens (检查 – jian3cha2), de la chirurgie ou de la médecine (yao – 药 4). Peu importe ce qu’ils vous disent, vous devrez alors retourner à l’endroit où vous vous êtes inscrit en arrivant, leur donner votre carte et ils vous demanderont alors de payer pour tout ce dont vous avez besoin. Pour moi, cela consistait en un scanner IRM qui m’a couté 850 RMB, mais un médicament sera beaucoup moins cher.

5) Si vous avez besoin de médicaments, vous devrez vous diriger ensuite vers la zone de délivrance de médicament (quyao 取 3 药 4). Une fois sur place, le personnel vous donnera les médicaments que vous venez de payer. Retournez ensuite à la maison, faites ce que le médecin vous a conseillé et espérez que ça aille mieux!

6) Si vous avez besoin d’examens complémentaires, vous devrez vous rendre à l’aire de consultation (clinique de radiologie, IRM, etc.) et le personnel vous donnera une date et une heure à laquelle revenir.

7) Après avoir effectué cette consultation, vous obtiendrez vos résultats et reviendrez au médecin initial qui vous donnera un diagnostic.

Cela peut sembler très confus, mais beaucoup de gens seront présents pour vous aiguiller et vous dire quoi faire ! Assurez-vous de ne pas perdre la carte que vous recevez lors de votre inscription car celle-ci sera demandée à chaque endroit et contient tous votre historique!

J’ai été surpris de constater à quel point tout le processus était rapide. J’étais anxieux à l’idée de faire la queue pendant des heures, mais en fait je n’ai pas eu à attendre. Les médecins ont été très utiles, expliquant exactement ce qui n’allait pas en anglais et en chinois et en me donnant de bons conseils sur ce qu’il fallait faire ensuite. Mieux vaut aller à l’hôpital et voir ce qui ne va pas que de simplement espérer que ça aille mieux tout seul. Le coût assez bas et les temps d’attente limités rendent les visites à l’hôpital beaucoup plus attrayants que pour un hôpital anglais (ce n’était même pas si sale que certains le prétendent, c’était même très propre).

Je dois avouer que mon principal conseil est de ne pas tomber malade, mais si vous l’êtes, j’espère que cela vous a donné une idée du fonctionnement de la procédure hospitalière en Chine.

Pour ceux d’entre vous qui ne parlent pas chinois: il y a aussi des hôpitaux et des cliniques internationaux dans la plupart des villes chinoises! Et si c’est vraiment grave, quelqu’un d’InternChina vous accompagnera à l’hôpital. Ne vous inquiétez pas, c’est moitié moins compliqué que cela semble… pour faire un stage avec nous: Envoyez-nous un email à info@internchina.com ou postulez via notre site web!

Articles en français, Avant le depart

Quelques astuces pour rédiger un CV efficace.

Comment rédiger un CV gagnant ?
La rédaction d’un CV peut être épuisant et parfois angoissant. Souvent nous ne savons pas par où commencer, ou nous doutons de nous-même lorsque l’on commence à rédiger. Cependant, le CV est l’une des pièces écrites les plus importantes que vous aurez jamais produites, car ce sera votre premier contact avec un employeur potentiel. Ce qui est admis dans un CV varie selon la culture / région dans laquelle vous postulez, ce qui rend souvent la tâche un peu confuse.

Il y a une chose très importante à garder à l’esprit: le lecteur veut et va juger en quelques secondes du genre de personne avec qui elle a affaire.

Il n’y a pas de règles strictement définies, juste quelques pratiques recommandées et utiles à connaitre:

Conseils généraux : 

  1. Vérifiez le poste pour lequel vous postulez et créez un CV adapté à ce poste. Mettez votre objectif de carrière dans votre CV, montrez-leur ce que vous voulez et qui vous êtes.
  2. Rédigez dans une langue uniquement.
  3. Mettre dans un CV une image, une année de naissance, une nationalité et un sexe n’est pas obligatoires dans tous les pays. Cependant en Chine ces informations sont très pertinentes aux yeux des employeurs.

Conseils plus spécifiques : 

  • Photos – oui ou non ? 

Dans les cultures asiatiques, contrairement à l’Occident où les photographies sur un CV sont jugées taboues, il est important de mettre une photographie professionnelle dans votre CV. Au Royaume-Uni, il est illégal de demander qu’une photo soit jointe à un CV. Ainsi, mettre une photo dans votre CV peut amener les employeurs à rejeter automatiquement votre demande.

En Chine, les employeurs considèrent une photographie comme essentielle. La photo est le plus souvent de la taille d’une photo passeport. Il serait donc judicieux de garder une photo professionnelle à portée de main, juste au cas où.

 

  • Votre CV doit avoir une longueur raisonnable ! 

Un CV devrait toujours avoir une longueur raisonnable – cependant, ce critère varie aussi selon la culture.  Un employeur allemand ne prendrait pas un CV court au sérieux; les Anglais préfèrent 2 pages – assez long pour donner l’impression que vous avez de l’expérience mais pas long au point de perdre l’intérêt de l’employeur. En Amérique, il faudra savoir résumer toutes vos expériences sur 1 page.

Les entreprises chinoises privilégient les CV de 2-3 pages (voir plus si vous avez beaucoup d’expérience professionnelle). Cependant, ne laissez pas d’espaces vides dans votre CV, cela semblerait peu professionnel.

 

  • La structure n’est pas à négliger !

Lors de la rédaction de votre CV, il est essentiel de le structurer de manière attrayante pour l’œil du lecteur. Assurez-vous que votre CV est agréable à regarder. Les recruteurs ne prennent généralement pas plus de 15 secondes pour vérifier si un candidat correspond aux exigences du poste. Rappelez-vous qu’un CV est votre propre outil de marketing qui est censé mettre en valeur vos compétences et votre expérience (pensez à une brochure de votre vie professionnelle).

Aussi assurez-vous de bien vérifier votre orthographe et votre grammaire avant d’envoyer votre CV, la grammaire devrait toujours être cohérente, et les erreurs ne seront jamais tolérées, peu importe le pays dans lequel vous postulez pour un emploi.

 

  • Avoir l’art et la manière de se vendre… 

– Assurez-vous d’ajouter de la tangibilité à vos réalisations pour rendre votre travail plus attrayante. Si vous avez participé à l’augmentation des ventes, informez votre nouvel employeur de combien! Si vous avez su géré une équipe, faites savoir à votre nouvel employeur combien de personnes faisaient partie de cette équipe! Cependant, ne mentez jamais sur votre CV car il est très facile pour les employeurs de vérifier.

– Vos compétences sont essentielles! Quelles langues parlez-vous et quel niveau avez-vous, quel type de connaissances informatiques avez-vous? Rappelez-vous juste: n’écrivez pas trop.

– Mentionnez vos activités préférées. La plupart du temps, il est facile de voir quel genre de personne vous êtes grâce choses que vous faites et que vous aimez. Lorsque vous postulez pour un emploi en tant que guide de voyage, il est inutile d’écrire quelque chose sur votre passion pour la solitude et les livres – vous aimez voyager et être avec les gens! Mot d’ordre : restez cohérent avec le poste à pourvoir.

– N’écrivez pas seulement dans quelle entreprise vous avez travaillé – expliquez quel était son secteur et ce que vous y avez fait. Si vous postulez pour un stage / emploi dans un hôpital, personne ne sera intéressé de lire quelque chose au sujet de votre emploi saisonnier dans une brasserie. Si vous postulez pour un stage / emploi dans un restaurant, cela pourrait être une bonne chose à mentionner. Encore une fois, la cohérence est de mise.

N’ayez pas peur de rédiger votre CV ! Afin d’être assuré(e) de son efficacité, n’hésitez pas à demander l’opinion de votre famille, de vos professeurs ou encore de vos amis. Chaque CV est unique et nous sommes impatients de lire votre candidature ! Envoyez nous ce dernier à : info@internchina.com

  • 1
  • 5
  • 6